Insha - danses indiennes

Histoire du kathak

Danse classique du Nord de l'Inde, le kathak tire son nom des conteurs itinérant appelés kathâk-s, qui racontaient des récits mythologiques dans les temples. Ces conteurs étaient exclusivement des hommes. Ils s'accompagnaient d'une forme de danse relativement simple, et suivaient, comme tout les hommes de scène à cette époque, les préceptes inscrits dans le traité de dramaturgie Nâtya Shâstra.

L'arrivée des souverains turcs, puis moghols, apporta de nouvelles influences : on introduisit de nouveaux instruments et de nouveaux modes mélodiques, et c'est vers cette époque que les systèmes musicaux du Nord et du Sud de la péninsule se différencièrent. Moins intéressés par les récits mythologiques, les souverains d'obédience musulmane tirèrent la danse hors des temples, la féminisèrent et la firent entrer dans les cours royales et princières. La danse dû opter pour des thèmes plus profanes, elle devint plus abstraite et développa une technique plus élaborée.

Le kathak connut son âge d'or sous le règne des grands empereurs moghols (à partir d'Akbar). Sous Jahângîr, les costumes prirent leur aspect actuel.

mujra

Tous droits réservés. (c) Insha-2013.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×